Les réunions (nécessaires)…

Le temps alloué aux réunions ne suffit pas à couvrir le temps réel passé en réunion avec les collègues et surtout avec les parents.

Plus la classe comporte d’élèves en difficulté, plus le temps de réunion augmente (rencontres avec les parents, rdv téléphoniques avec les orthophonistes, psy, anciennes écoles, ergothérapeutes, psychomotriciens, etc…). L’institution pousse le vice jusqu’à nous faire organiser des équipes éducatives sur le temps scolaire : on répartit toute la classe chez les collègues pour une heure au moins, et on discute du cas d’un seul pendant ce temps ! Bien-sûr la réunion dure souvent plus longtemps, et prend sur le temps du déjeuner, mais elle ne figure pas dans le temps total de réunion, sinon il faudrait nous payer des heures supplémentaires, ce qui n’existe pas dans une école classique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.