Est paru au BO du 27 avril 2017, le décret permettant d’affecter les étudiants en licence par tirage au sort pour les filières les plus demandées.

Après la  procédure standard d’inscription via le portail Admission Post-Bac,  la sélection se fera suivant les critères suivants :

“Sont tout d’abord classés les candidats résidant ou ayant obtenu le baccalauréat ou son équivalent dans l’académie du siège ou du site de l’établissement proposant la formation en première année de licence ou en première année commune aux études de santé.

1 – Ces candidats sont classés selon la priorité qu’ils ont accordée à cette formation parmi l’ensemble des vœux de première année de licence ou de première année commune aux études de santé qu’ils ont formulés lors de la procédure de pré-inscription. Sont ainsi classés premiers  ceux qui ont placé cette formation en tête de leurs choix de formation de licence ou de première année commune aux études de santé, en second ceux qui l’ont placé en deuxième position et ainsi de suite.

2 – Pour départager les candidats ayant obtenu le même classement à l’issue de cette première phase, il est procédé à un second classement de ceux-ci,  en fonction de la priorité qu’ils ont accordée à cette formation parmi l’ensemble des vœux qu’ils ont formulés lors de la procédure de pré-inscription.

3 – Si à l’issue de l’examen des deux précédents critères, il reste des candidats ayant le même rang de classement, une priorité est accordée à ceux d’entre eux qui sont mariés, ont conclu un pacte civil de solidarité, vivent en concubinage, ou ont une ou plusieurs personnes à charge.

Il est ensuite procédé au classement des candidats ne résidant pas et n’ayant pas obtenu le baccalauréat ou son équivalent dans l’académie du siège ou du site de l’établissement proposant la formation en première année de licence ou en première année commune aux études de santé selon les mêmes critères appréciés dans le même ordre.

Si à l’issue du classement établi par application des critères mentionnés ci-dessus, il est nécessaire, compte-tenu de la capacité d’accueil dans la formation de l’établissement considéré, d’arrêter un choix entre des candidats ayant un même ordre de priorité, il est recouru à un tirage au sort entre ceux-ci.

L’inscription des candidats est prononcée, dans l’ordre du classement établi ci-dessus, à hauteur des capacités d’accueil définies pour ces formations.”

Ce système est injuste est surtout discriminatoire. Les filières les plus touchées sont par exemple les STAPS, psychologie, sociologie etc…. Comment accepter qu’on refuse à quelqu’un la formation de ses rêves si il a la capacité pour le faire ?

A l’heure où les deux candidats à l’élection présidentielle prône tous les deux  le recrutement au mérite, on peut légitiment se poser la question de savoir si ce dernier décret à une semaine du scrutin n’est pas un cadeau empoisonné pour le prochain gouvernement et quelque part un aveu de ne pas avoir mis les moyens pour proposer à tout un chacun une formation juste et choisie auquel on peut prétendre.

Tous les élèves de terminale, qui visent une inscription dans l’Enseignement supérieur l’an prochain, ont jusquau 2 avril à minuit pour confirmer leurs vœux sur le site Admission postbac.

Ils doivent également écrire leur lettre de info apbmotivation, vérifier leurs notes et faire leur CV. Vous trouverez quelques conseils ici .

Il ne faut surtout pas attendre le dernier moment pour se connecter car le serveur APB est….capricieux.

Cette plateforme a été mise en place pour simplifier les démarches de pré-inscription dans l’enseignement supérieur en regroupant sur un seul site l’ensemble des formations post-baccalauréat.

Sauf que dans la réalité, cela fonctionne moins bien et la répartition beaucoup juste que ce qu’elle parait être.

Les filières les plus demandés font l’objet pour certaines de tirage au sort.

 répartition apb