Laurence De Cock est professeure d’histoire-géographie en lycée à Paris, Docteure en Sciences de l’éducation, et chargée de cours en didactique de l’histoire et sociologie du curriculum à l’Université Paris-Diderot. Membre du bureau du Comité de Vigilance face aux usages publics de l’histoire (CVUH), elle a notamment co-dirigé “Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France” (Agone, 2008) et “Mémoires et histoire à l’école de la République” (Armand Colin, 2007). Elle a co-dirigé avec Emmanuelle Picard “La Fabrique scolaire de l’histoire” (Agone, 2009). Ses recherches portent sur l’enseignement du fait colonial.

Quand on parle des Professeurs des écoles, pour les plus anciens revient souvent le fameux Code Soleil.

Le Code Soleil, appelé Le livre des instituteurs est un guide pour les instituteurs, du nom de son auteur Joseph Soleil, publié à partir de 1923 par le Syndicat national des instituteurs. Ce manuel d’études  est une sorte de « Code professionnel auquel les maîtres et les administrateurs auront constamment à se reporter au cours de leur carrière. »

code soleil

Il est composé de 5 paradigmes :

  • C’est un code de principe
  • Il forme des hommes

  • Trois obligations : être homme de culture, homme de l’exemple et de l’harmonie, homme de la concorde et de l’ouverture.
  • Aimer l’école et de la faire aimer
  • Pour aimer les enfants et savoir s’en faire aimer (51), l’éducateur se soucie de les connaître

Une étude détaillée de ce texte est disponible ici  et l’intégralité de ce document est téléchargeable.